Presse OCEAN

CHU et ICO

ce jour dans Presse Océan

 

La décision est quasiment prise. Le centre de cancérologie Gauducheau ne déménagerait pas sur l'île de Nantes. Le conseil d'administration de l'ICO, qui réunit les centres Gauducheau et Paul-Papin d'Angers, le dira officiellement dans quinze jours. Plusieurs arguments seraient avancés. Le transfert, évalué à 140 millions d'euros, mettrait d'abord en péril le budget de l'Institut de Cancérologie déjà grevé par l'emprunt réalisé pour la rénovation du centre Paul-Papin d'Angers. Et on imagine mal l'État financer une partie de cette opération au moment où la facture du nouveau CHU, proche du milliard, s'alourdit de mois en mois. Le choix d'un maintien à Saint-Herblain relève aussi de la géostratégie. Le centre Gauducheau affiche ensuite une « audience » qui dépasse les limites de la Loire-Atlantique. Enfin, le maintien à Saint-Herblain serait fondé sur la proximité d'Arronax, l'accélérateur pour la recherche en oncologie en plein développement, et l'installation de startups prometteuses comme Hera-Mi, spécialisée dans l'intelligence artificielle au service du diagnostic.



Ajouté le 28/11/2017 par JCG - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA