CHU Rappel

Dans les archives, un médecin s'exprimait en 2014

 

CHU : un médecin dit non au regroupement

  • Jean-Luc Landas.
    Jean -Luc Landas. | 

Jean-Luc Landas, médecin anesthésiste, apporte son éclairage sur le projet dedéménagement du CHU sur l'île de Nantes.

Dans le cadre de la campagne des municipales, Nantes, à Gauche toute ! organise ce mercredi 19 mars , un débat sur les impacts d'un regroupement du CHU sur l'île de Nantes. Avec un intervenant extérieur , Jean-Luc Landas, médecin-anesthésiste-réanimateur au CHU de Nantes. Il sera en retraite le 31 mai et n' exerce plus depuis novembre. Mais il a oeuvré pendant trente ans, en particulier à l'hôpital de Laennec. Son regard est intéressant et son point de vue dénote particulièrement avec celui de la direction du CHU ou encore de la commission médicale d'établissement : « Le regroupement du CHU, ce n'est pas un projet de santé mais financier . On nous dit « regroupons », « réorganisons », sous prétexte de modernité»

Jean Luc-Landas estime que l'une des conséquences est la diminution d'environ 300 lits d' hospitalisation« Pourquoi Pour rogner encore sur le personnel. » Et il ne croit pas « au tout ambulatoire » qui va accélérer « le turnover des patients et augmenter la pression sur le personnel restant. La médecine, la chirurgie ambulatoire, c'est intéressant mais cela doit demeurer un choix du patient et ne pas être subi. » À ses yeux, l' évolution vise d'abord « à transférer les charges financières vers le patient » et à transformer « des membres de la famille du malade en aide soignants ou infirmiers bénévoles ». 

En outre, ce regroupement est « un déni de démocratie », à ses yeux. « On en a jamais discuté de manière citoyenne à l' intérieur ou à l'extérieur du CHU. Beaucoup de médecinspartagent mon point de vue mais ils ne parlent pas. » 


 



Ajouté le 19/05/2017 par JCG - 1 réaction

Les réactions

Avatar michel Fourage

 Formation à Nantes; ancien V.P.(président de fait) de l' A.E.M.Nantes, ancien Administrateur de l' A.N.E.M.France (ce qui m'a amené à connaître les 2/3 des C.H.U. de l' hexagone). Ancien Psychiatre des Hôpitaux . 
Revenu dans le 44, je souhaite rencontrer à bref délai l' une des  chevilles ouvrières de GAELA-Commission C.H.U.: je connais l'exemple d'un  Etablissement qui en 1990 ('démographie d'alors équivalente à la notre actuellement, obstacle d'un fleuve médian) se trouvait dans la conjoncture qui nous assiège et a forgé un dispositif qui n'apporte que des avantages (et sans altérer son efficience: sur les 19 évaluations annuelles des C.H.U. il est 10 fois Lauréat-dont 4 ces 6 dernieres années-et 8 fois second). Mon dossier est prêt.              CORDIALEMENT

Le 29-05-2017 à 11:35:16

Réagir


CAPTCHA